top of page
Rechercher

Cosey au Tibet Museum

Dernière mise à jour : 31 oct. 2023

Exposition temporaire du 19 novembre 2023 au 4 février 2024


COSEY - Un Tibet dessiné


Qui d’autre que Cosey pouvait incarner au mieux le lien entre le Tibet et la Suisse ? Il était donc naturel de donner carte blanche au dessinateur et auteur romand de bandes dessinées pour une exposition temporaire de ses œuvres. Des planches originales et des reproductions qui entrent en résonance avec les objets de la collection du Tibet Museum et qui mettent en lumière le Pays des Neiges éternelles.

Une terre de légendes

Rarement un pays aura autant marqué l’imaginaire occidental. Le Tibet, secret et fantasmé, est un sujet très apprécié des écrivain·e·s, réalisateur·rice·s et photographes qui ont contribué à nourrir cette aura mystique. La bande dessinée a également participé à la diffusion de cette vision empreinte de merveilleux et de légendes.


Jonathan et le Bouddha d’Azur

Au travers des ouvrages tels que Le Bouddha d’Azur ou la série Jonathan, l’auteur et dessinateur romand Cosey (Grand prix du Festival International de la bande dessinée d’Angoulême en 2017) a su éveiller la curiosité de ses lecteur·rice·s pour les régions lointaines et les spiritualités orientales. Entre 1975 (premiers épisodes de Jonathan publiés dans le journal Tintin) et 2021, année qui marque la fin de la saga, plusieurs générations passionnées découvrent non seulement un aventurier attachant et des personnages décalés, mais aussi un Tibet plus réaliste où Cosey s’est rendu plusieurs fois et d’où il ramène croquis, paysages, histoires et impressions diverses.


Des œuvres et leur contexte

Comme une évidence, le Tibet Museum propose aujourd’hui à ce « citoyen du monde » d’exposer ses œuvres en lien avec le Pays des Neiges éternelles : reproductions en couleurs et planches originales en noir et blanc - exécutées à l’encre de Chine, qui ne vont pas sans rappeler l’épure des calligraphies orientales où l’invisible domine autant que le trait- dialoguant avec les plus belles pièces du musée.

Les visiteur·euse·s sont ainsi invité·e·s à découvrir d’une part le contexte culturel dans lequel sont nés sculptures, peintures, manuscrits et autres objets rituels présentés à Gruyères et, d’autre part, une société tibétaine qui mélange sans discontinuité sacré et quotidien.


497 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page